...Afriquement Dingue 2014...

 

Sous le parrainage de

Babara Bangoura

 

Une organisation de l’association KONDROKA en collaboration avec le Centre culturel de Marchin

Sur le site de Grand-Marchin,

le samedi 7 juin 2014

 

Voici la troisième édition du Festival

 

Tout le soleil de l’Afrique mandingue; des animations pour petits et grands; 
un marché tout en couleurs qui vous proposera des produits de bouche et autres artisanats; présences d’ONG ayantdes projets sociaux ou culturels avec l’Afrique; un lieu d’échange et de réflexion sur le commerce équitable et le développement durable; un espace enfants; …

Dans un cadre familial, un après midi tout en rythme et, en soirée,

des concerts de professionnels

Afin de pouvoir offrir à tous une journée festive avec des spectacles de qualité, le site étant libre d’accès, nous proposerons au public de soutenir le festival en acquérant le « badge souvenir » du festival pour 2 euros. 

 

 

PROGRAMME

 

12h30 :ouverture du « Marché africain »

 

14h00 :Défi « cent djembés avec Babara »

              (Avec tous les percussionnistes présents)

 

15h30 :Teriya et Mandenka (école « Mandingfoli »)

 

16h00 :Fête de dununba (danse des hommes forts)

              Avec la participation du public !

 

L’après midi, dans l’espace enfants :

contes africains et atelier gravure

 

 

18h00 :DUBA

         8 filles aux percussions, aux chants, à la danse

 

19h30 : LE TRIO DJEMBÉ MITOUSSA

          Concert ambiance « cosi » dans le bistro

 

20h15 : LE BALLET BADENYA

          Aminata Toure, ses danseurs et ses musiciens

 

21h30 : NA DIOUBÉ

          Chants, danses et Rythmes endiablés

               aux djembés, dununs, krin et sabars

 

23h00 : U-PERCUT

          La voix chaude de Biranne avec ses musiciens aux congas,   calebasse, balafon, guitares, n’tama, Bougarabous, …

 

 

 

LE PARRAIN DU FESTIVAL

 

Babara BANGOURA est le fils spirituel du grand maître guinéen du djembé Mamady KEITA. Il est membre de son groupe mythique SEWA KAN

Dès son plus jeune âge, à Conakry, Babara intègre l’Ensemble des Percussions de Guinée Junior et ensuite le ballet national Djoliba.

Aujourd’hui, leader de son propre groupe FOLI KAN, il perpétue l’héritage de la tradition guinéenne et l’art du djembé. Babara a également formé des groupes de musiciens européens avec lesquels il donne régulièrement des concerts.

Babara est professeur de djembé et des percussions Mandingues qu'il enseigne dans toute l'Europe au travers de son école de musique Manding Foli. Il a également créé le Festival International d'Échange Culturel Nord-Sud à Conakry pour permettre aux musiciens du monde entier de partager la même passion pour la musique et la danse traditionnelles du Mandingue.

Avec son djembé, il s’efforce de diffuser un message qui rejoint celui de Mamady : la musique n’a pas de frontières, la couleur de peau n’est pas un obstacle à l’approche des autres cultures.

 

 

INTERVIEW DE BABARA BANGOURA :

 

        Interview Babara Bangoura

 

 

LE DÉFI "100 DJEMBÉS AVEC BABARA"

 

             Un défi à relever : « 100 djembés avec Babara ».

En début d’après-midi, sous la houlette de Babara, cent percussionnistes de tout niveau (débutants ou confirmés) feront vibrer les cœurs en pénétrant dans la culture mandingue.

L’appel est lancé : à tous les percussionistes de tout niveau, de partout, possédant ou pouvant emprunter un djembé, dunun ou autre instrument de l’Afrique de l’Ouest, bienvenue !

 

 

 Fête de dununba(danse des hommes forts)

 

             Joute de danse ou chaque danseur éprouve sa force.

A Marchin, les musiciens percussionnistes de Babara, danseurs et danseuses professionnels et amateurs initieront toutes les personnes présentes à une grande danse populaire. Petits et grands, filles et garçons, jeunes et moins jeunes pourront s’élancer dans le rythme endiablé du dununba !

 

 

Soirée spectacle:

   

      DUBA la percussion au féminin

 

Mêlant percussions, chants et danses, le groupe DUBA se conjugue au féminin pluriel. Ce regard féminin sur les rythmes traditionnels mandingues joués d'ordinaire par les hommes propose une lecture métissée de la percussion où se mêlent puissance et douceur, tradition et modernité.

https://www.facebook.com/Duba.percussion

 

 

     

        LE TRIO DJEMBÉ MITOUSSA

 

Bien que le groupe DJEMBÉ MITOUSSA se compose de 9 membres, pour le festival, il nous propose une version « cosi » du groupe avec un trio : un répertoire et une ambiance plus intimiste.

Xavier est le leader du groupe. Son instrument de prédilection, le djembé, résonne au son des rythmes du groupe.

Xavier a pu approfondir la pratique du Kamel n’Goni qui intègre petit à petit le répertoire musical de Djembe Mitoussa.

Mamadou DRAME est né en Casamance dans le sud du Sénégal. Il est le descendant d’une grande famille griotte et commence à jouer de la kora à l’âge de 8 ans, fasciné par ce voluptueux instrument traditionnel mandingue. Dès l’âge de 15 ans, il joue dans différents groupes à Marsassoum, Ziguinchor et puis Dakar où il s’installe pour suivre les cours au conservatoire. Il obtient son diplôme après avoir présenté un brillant mémoire sur l’évolution de la kora des origines à nos jours.

Pascale n’hésite pas à faire sonner son djembé. Au fil du temps, elle a poursuivit son approche en se spécialisant, petit à petit, dans le jeu des dununs, dont elle raffole.

http://www.djembemitoussa.c.la/

 

 

       LE BALLET BADENYA

          Aminata Toure, ses danseurs et ses musiciens

 

 

 

 

Née à Conakry en Guinée, Aminata grandit dans le quartier Matam, centre artistique de la capitale, dans lequel la danse et la musique font partie intégrante de la vie des habitants.

 

C'est à l'âge de 10 ans qu'Aminata intègre son premier ballet, le ballet Suraa kata au sein duquel elle se forme et danse jusqu’en 2008. Elle travaille avec différents danseurs et chorégraphes, principalement avec le danseur-chorégraphe Soriba Simbo Camara maintenant aux Etats-Unis et la danseuse Fanta Yayo qui poursuit sa carrière de chanteuse et danseuse en Suède. Petit à petit, elle se fait connaître à Conakry et devient vite, sous le diminutif de « M'Mi », une des danseuses les plus populaire de sa génération.

 

Dès 2010, elle crée l'association Ginè Faré au sein de laquelle ellle développe ses activités, reprend avec son équipe l'organisation des Stages Internationaux d'Eté de Bruxelles et donne des cours et stages en Belgique et à l'étranger. En 2013, elle réunit une vingtaine d'artistes et monte son propre ballet à Bruxelles, le Ballet Badenya.

 

Le ballet Badenya est composé de danseurs et musiciens, amateurs ou professionnels provenant de Belgique, France, Guinée, Côte d’Ivoire, Sénégal, Togo ou encore Burkina Faso ... l’essence du ballet est la diversité et le métissage ! Le spectacle est basé sur la valeur du travail, le rôle de la femme et de l'homme au sein de sa communauté.

 

https://vimeo.com/83634667

 

 

 

 

           NA DIOUBÉ

          Chants, danses et Rythmes endiablés

               aux djembés, dununs, krin et sabars

 

" Na dioubé ! " en langage manding veut dire en français," Viens voir ! "

 

Créé en 2012 à Bruxelles, le groupe " na dioubé percussion " offre des spectacles musicaux et dansants entre tradition et modernité, dans la lignée des ballets d'Afrique de l'Ouest, plus particulièrement du Sénégal et de la Guinée Conakry.

Sous la direction de Palumbo Massimo, le groupe est composé de percussionnistes (djembés, doundouns, balafons, sabar, seourouba et Kora), de chanteuses et de danseuses sénégalaises du Sud (la Casamance). Leurs spectacles mélangent des rythmes et des danses des nombreuses ethnies. Ils y expriment les joies et les peines de la vie traditionnelle, reprennent ou adaptent les danses ancestrales.

Le groupe vous offrira des mélanges de culture du Sénégal en passant par la Casamance, la Guinée Conakry, La Côte d'Ivoire et le Mali.

 

Mamadou Dramé : kora - Mansata Cissokho : chant solo, danse - Siré Soumano : chœur, danse - Massimo Palumbo : djembé, sabar - Cyrille Peltre : Djembé, Dununs - Maxime Hadji : Djembé, sabar, dununs - Geoffrey "smic" Desmet : balafon, djembé, sabar, dununs - Romain Duyckaerts : djembé, dununs, sabar - Cedric Tassin : djembé, dununs, sabar.

 

          U-PERCUT

          La voix chaude de Biranne avec ses musiciens aux congas,   calebasse, balafon, guitares, n’tama, Bougarabous, …

 

C’est une inclinaison à bouger entre les styles, une invitation aux voyages, un écho dansant des indignations et des fiestas du monde. Différentes atmosphères, aussi chaudes que variées, nous invitent à la rencontre et au partage. Des pulsations africaines jusqu’au beat « drum and bass » en passant par la transe gnawa, ces quelques morceaux percussifs entraînent le public dans des danses effrénées. Des blues naissants, aux sources du fleuve Niger, ou des ondulations arabo-andalouses, offrent des oasis douces et mélodiques. Des chants « Wolofs » pour exprimer les joies insouciantes et les mélancolies de la vie renforcent l’interaction avec le public. Chaque concert peut être l’occasion d’un nouveau voyage…

 

Oussama : guitare électrique, guitare acoustique, guitare basse, tbal, djembé, (chœurs)

Terence : congas, djembé, spoons, cajon, boulloire, calebasse, (chœurs)

Younes : djembé, darbouka, cajon, animation, (chœurs)

Birane : djembé, boucarabou, voix

Marie-Noëlle : boucarabou, barbouka, crotales, (chœurs)

Fabrice : guitare électrique, guitare slide, tamani, qypi, (chœurs)

Pascal : balafon, boucarabou, djembé, guimbarde, (chœurs)

 

http://www.myspace.com/upercut4000

 

 

...Afriquement Dingue 2012...

En images

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

...Afriquement Dingue 2008....

photos

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------